monde_change

Après mûre réflexion, j'ai pris la décision d'être candidat dans le canton Sud, détenu par Hubert Henno depuis 1973. Bien évidemment, au cours d'un long échange, j'en ai informé Hubert. Investi par l'UMP, il brigue son septième mandat dans ce canton. Cela me semble déraisonnable et dangereux. J'entends ce qui se dit et je suis convaincu qu'on ne peut pas prendre le risque de perdre ce canton.

Je suis profondément convaincu qu'il faut apporter une offre plus large aux électeurs et qu'il faut aller au bout de ses convictions : je milite depuis longtemps pour l'ouverture de la classe politique (non cumul dans le temps, nouveaux visages, etc.) et j'ai essayé de le faire au sein de ma famille politique. Mais à un moment donné, il faut oser prendre le risque d'être cohérent et responsable. Comme dans les cantons voisins, le choix s'est fait ou se fera entre un UMP et un centriste… pour faire gagner la même majorité.

Ma candidature propose une alternative aux électeurs. En prenant l'espace au centre droit, j'élargis notre socle électoral dès le premier tour, et nous saurons nous retrouver pour le second tour. C'est la seule chance de conserver ce canton. Les autres candidatures potentielles, CNI par exemple, ne nous apportent ni renouveau ni assurances.

Depuis 25 ans, nos succès électoraux ont été construits sur la diversité et l'unité. C'est ce que je vous propose.